Les détails concernant le fonctionnement de l’EHPAD

Les règles et fonctionnements des structures reposent sur des réflexions communes,
élaborées en tenant compte des avis de chacun.

Le conseil de vie sociale

Le conseil de vie sociale réunit des représentants des résidents, des familles et des équipes autour du directeur, car il est fondamental de donner la parole à tous ceux qui font la vie de l’établissement. Plusieurs fois dans l’année, des discussions ont lieu afin de présenter les décisions prises et d’entendre les requêtes de chacun.

Téléphone et visites

Avec leur téléphone personnel ou à partir du téléphone de la chambre, les résidents appellent ou reçoivent des appels de leurs proches, en toute liberté.
Le courrier est également distribué aux pensionnaires.
Les visites des proches sont possibles tous les jours. Les sorties en famille sont évidemment possibles aussi, en prévenant l’établissement si possible 48h à l’avance.

Equipement de la chambre

L’installation est simplifiée grâce aux chambres meublées : lit médicalisé, meubles de rangement, chaise, table… L’équipement prévoit tout le nécessaire pour vivre confortablement, mais il est recommandé d’ajouter des meubles et bibelots personnels pour se sentir bien, vraiment chez soi.

Respect de la religion

Les résidents sont libres d’exercer le culte de leur choix et le personnel personnalise l’accompagnement en fonction des habitudes. La structure autorise la pratique religieuse, notamment en préparant des repas adaptés. Pour les catholiques pratiquants, un prêtre célèbre la messe régulièrement et lors des fêtes religieuses.

Tarifs et aides financières

En fonction du degré de dépendance et de la situation financière de chacun, les tarifs et les aides financières qui les accompagnent sont appliqués.

La politique tarifaire des Opalines reste raisonnable. Des projets cohérents sont menés au quotidien pour un seul objectif : le bien-être des seniors vivant dans ces maisons de retraite.

Plusieurs tarifs sont en place en fonction des ressources et des besoins de chacun. La tarification en maison de retraite se distingue en trois classifications :

  • L’hébergement : restauration, entretien du linge, ménage, service…
  • Les soins : comprend le coût des matériels utilisés pour l’ensemble des soins paramédicaux.
  • La dépendance : relatif à la nécessité de soins et d’assistance dans les gestes courants du quotidien, ce tarif évolue en fonction de la perte d’autonomie du résident.

Il y a aussi des possibilités pour se faire aider financièrement

L’Allocation Personnalisée au Logement (APL) ou l’Allocation Logement (AL), l’Allocation de Logement Sociale (ALS) et l’Allocation Pour l’Autonomie (APA) sont les principales aides disponibles.

  • L’APL et l’AL peuvent être versées au bénéficiaire ou à l’EHPAD pour être déduite du montant du tarif hébergement.
  • L’ALS permet de réduire le montant de l’hébergement.
  • L’APA intervient quant à elle proportionnellement au degré de dépendance : le Groupe Iso Ressource (GIR) définit avec précision le degré de dépendance du résident et conduit à adapter l’importance de l’aide financière.